spectacle
artiste
metteurs-en-scene
auteurs
salles

Tarifs :
25 € (Placement libre)

Pour les spectateurs de moins de 30, de plus de 65 ans, les demandeurs d'emploi, les titulaires de la carte famille nombreuse ou de la carte Cezam :
20 € au lieu de 25 € (Placement libre)

(S)ACRE (Suresnes)

(S)ACRE (Suresnes)

THEATRE JEAN VILAR DE SURESNES

19 € au lieu de 23 €

-17%

ORPHEE ET EURYDICE DE PINA BAUSCH (Palais Garnier)

ORPHEE ET EURYDICE DE PINA BAUSCH (Palais Garnier)

PALAIS GARNIER

A partir de 154 €

> Voir tous les spectacles du même genre
L'ART DE LA FUGUE

L'ART DE LA FUGUE

LE CENTQUATRE

Du 08 au 12 avril 2014

tarifs : A partir de €
Conditions générales de vente

0 commentaire(s)

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

0 commentaire(s)

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
retour

Distribution :

À la croisée du cirque et de la danse, Yoann Bourgeois offre avec L’Art de la Fugue, un ravissement qui flirte avec le vertige. Il joue de catastrophes sur le fil, de vacillements et de mouvements continus, d'apparition et disparition des corps au gré des notes de l’œuvre éponyme de Jean-Sébastien Bach. Et si la figure de cirque pouvait se faire motif musical et varier à l’infini comme une ligne mélodique? La partition s’est arrêtée. Inachevée. Bach meurt avant de pouvoir finir sa dernière oeuvre, L’Art de la fugue. Cette composition musicale à l’issue bouleversante est écrite selon l’art savant du contrepoint où viennent se superposer plusieurs lignes mélodiques. Désir d’écrire, et peut-être d’écrire le cirque autrement, le spectacle tient l’agilité de son déroulement dans l’analogie entre figure de cirque et thème musical. Sur scène, ils sont trois : un homme, une femme et une pianiste. Entre eux, un bloc de matière, cube de bois d’environ cinq mètres de hauteur, déconstruit par lui et par elle. Les éléments du cube sont poussés, tirés, soulevés, défaisant des paysages plus ou moins familiers. Trappes, éléments de mobilier et faux plafond, porte dérobée ou marches d’escalier menant nulle part, les petites danses qu’ils exécutent semblent habiter la géométrie changeante d’un rêve éveillé. L’homme et la femme ne parlent que d’amour, sans un mot, comme un vertige, abyssal. Comme Bach faisait de la musique. Entre deux enfants. La scénographie de Goury est l’écrin parfait de cette "vitalité désespérée", comme ces petites boîtes qu’on ouvre sur une danseuse piquée au beau milieu. Sauf qu’ici la vie dévaste tout, le mobilier se casse, les murs s’envolent et la petite fée Clochette s’agace et s’alanguit, elle aime le prince des monte-en-l’air. Une promesse plutôt qu’un homme, qui n’accède à l’infini que par un escalier. L’amour et la mort se côtoient sans arrêt, c’est la vie qui s’envole. La musique nous rappelle, entêtante, que l’un n’est que le contrepoint de l’autre. Pour Yoann Bourgeois, il s’agit toujours de la même quête, un point de suspension, juste avant la chute, moment unique : le présent absolu. Ce présent qu’affrontent chaque soir une pianiste, une danseuse et un drôle de bonhomme.

Descriptif :

À la croisée du cirque et de la danse, Yoann Bourgeois offre avec L’Art de la Fugue, un ravissement qui flirte avec le vertige.

Adresse

5 rue Curial
75019 Paris

Accès :

METRO : RIQUET / CRIMEE / STALINGRAD

Caractéristiques

  • > Type de public : Tout public
  • > Type de salle : Théâtre Privé
  • > Capacité : 1400 places
  • > Genre : Opéra - Danse
 
bt-reserver-on bt-reserver-mini-on lire de suite onglet-recherche menu1 menu2 menu3 menu4 menu5 menu6 checkbox select lancer recherche