spectacle
artiste
metteurs-en-scene
auteurs
salles

Tarifs :
24 € au lieu de 32 € (Catégorie unique / places assises numérotées) dans la limite des places disponibles sinon tarif public.

BENVENUTO CELLINI - HECTOR BERLIOZ

BENVENUTO CELLINI - HECTOR BERLIOZ

OPERA BASTILLE

A partir de 132 €

ONEGUINE

ONEGUINE

PALAIS GARNIER

A partir de 135 €

> Voir tous les spectacles du même genre
LA JEUNE FILLE ET LA MORT

LA JEUNE FILLE ET LA MORT

THEATRE NATIONAL DE CHAILLOT

Puisant dans le romantisme de Franz Schubert, La jeune fille et la mort est une méditation tout en mouvement. Et la première invitation de Thomas Lebrun à Chaillot.

Du 16 au 17 mars 2012

tarifs : A partir de €
Conditions générales de vente

0 commentaire(s)

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

0 commentaire(s)

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
retour

Distribution :

Chorégraphie de Thomas Lebrun Avec Odile Azagury, Anthony Cazaux, Raphael Cottin, Christine Gerard, Anne-Sophie Lancelin, Corinne Lopez, Christian Ubl Quatuor Voce : Sarah Dayan (violon), Cecile Roubin (violon), Guillaume Becker (alto) et Florian Frere (violoncelle) Musique : 'La jeune fille et la mort' de Franz Schubert (Quatuor à cordes, D 810 et Lied Opus 7 n°13, D351)

Descriptif :

Puisant dans le romantisme de Franz Schubert, La jeune fille et la mort est une méditation tout en mouvement. Et la première invitation de Thomas Lebrun à Chaillot. Silhouette habituée des créations chorégraphiques de Bernard Glandier, Daniel Larrieu ou Christine Bastin, Thomas Lebrun fait depuis une dizaine d’années entendre sa propre voix avec des spectacles contrastés. La Trêve(s), Switch, Itinéraire d’un danseur grassouillet ou encore La constellation consternée : sa compagnie Illico affirme un propos à la théâtralité appuyée, à la danse exigeante. La jeune fille et la mort, pour sept interprètes et un quatuor en direct, est une autre étape dans le parcours de Thomas Lebrun. Le lied romantique par excellence, qui a donné son nom au spectacle, est un savant mélange de candeur et de visions sombres qui puise dans la mythologie grecque ses origines : l’enlèvement de Coré, fille de la déesse Déméter, par le dieu des Enfers, la Mort donc. Au-delà, le mythe conte le cycle des saisons et sera une source d’inspiration des artistes de tout temps. Thomas Lebrun explique : "Tout en gardant le recul que l’histoire a trouvé face au lyrisme de l’époque, tout en trouvant la place dans ce que l’art chorégraphique actuel produit, j’aimerais fouiller le romantisme d’aujourd’hui avec une équipe artistique éclectique". D’Anthony Cazaux à Odile Azagury et Christine Gérard, de Corinne Lopez à Raphaël Cottin, de Christian Ubl à Anne-Sophie Lancelin, c’est une autre constellation chorégraphique au-delà des générations qui se dessine. Le romantisme selon Thomas Lebrun dépasse les modes : sa jeune fille va "voir, accepter, oser, résister, commettre ". Et nous de l’accompagner.

Adresse

1 PLACE DU TROCADERO
75016 PARIS

Accès :

METRO : TROCADERO

Caractéristiques

  • > Type de public : Tout public
  • > Type de salle : Théâtre Public
  • > Capacité : 1250 places
  • > Genre : Opéra - Danse
 
bt-reserver-on bt-reserver-mini-on lire de suite onglet-recherche menu1 menu2 menu3 menu4 menu5 menu6 checkbox select lancer recherche